jeudi 3 mars 2016

Les trompettes mal embouchées.

Bonjour les gens.

Ha y est c'est officiel, ma renommée vient de dépasser les limites d'Andard (49800) pour s'exporter en plein coeur de Trélazé (49800 aussi) !!
En amont du prix Littéraire des Maternelles qui sera délivré le 30 avril prochain, j'ai été chaleureusement convié à animer une courte série d'ateliers à la Médiathèque Hervé Bazin de Trélazé auprès d'enfants de moyenne et grande Section.
Les votants étant les enfants eux-mêmes.
L'idée était de les sensibiliser au travail d'illustrateur, ce que j'ai essayé de faire.

Le Courrier de l'Ouest et Ouest France ont d'ailleurs fait chacun un papier sur mes interventions.

ronald bousseauronald bousseau

Vous remarquerez le choix judicieux de la photo du Courrier de l'Ouest, où je suis tout à mon avantage. Merci à eux.

Ceci dit, en plus d'avoir été très bien accueilli par l'équipe de la Médiathèque,  partager le dessin avec tous ces bambins a été d'une extrême richesse.
J'ai pris un réel plaisir à leur dévoiler les arcanes du métier (du moins ce que j'en connais) et de plus ils ont tous été d'une créativité sans limites !


J'ai organisé mes interventions en trois temps.
- Dans une première partie, j'ai présenté mes outils, en partant du classique crayon à papier.
Les enfants ont été fort impressionnés par ma panoplie de feutres noirs et par mon arsenal de pinceaux, mais c'était sans compter la force de frappe de la palette graphique. Sa démonstration à presque provoquée des évanouissements.
J'ai touché du doigt ce que ressent Mick Jagger lorsqu'il entre sur scène.
Je leur ai ensuite présenté quelques uns de mes travaux en leur montrant toutes les étapes de travail,
du croquis au dessin terminé, en passant par l'encrage et les différentes phases de mise en couleur.

- Pour la deuxième partie, il fallait qu'ils créent leur propre personnage.
Je leur ai soumis une série de choix.
Pour se décider ils ont fait la douloureuse expérience de la démocratie à main levée et de la frustration inévitable quand c'est l'autre camp qui gagne.
C'était également délicat pour moi de faire un compte précis entre ceux qui votaient plusieurs fois et ceux qui avaient juste le doigt dans le nez...
Bref en fonction des résultats des votes, je dessinais en direct sur un tableau.
Ils ont donc décidé du genre du personnage. Je me suis limité au basique "gars ou fille". C'est largement suffisant.
Ensuite je leur laissais le choix entre différents animaux (cochon, girafe, rhinocéros... etc)
Et on terminais avec le choix d'un lieu, d'un décor et de toutes les fioritures qui vont avec.
Comme nous vivons dans un monde moderne, organisé et pragmatique, il me semblait important de faire choisir des lieux en parfaite adéquation avec les animaux proposés.
Nous avons eu ainsi le plaisir de découvrir entres autres une girafe sous-marine, une hippopotame de l'espace, un koala aux Bermudes, un lapin alpiniste... etc
J'ai également découvert avec stupeur certains détails du règne animal comme l'importance primordiale pour un rhinocéros qui se trouverait hypothétiquement sur une plage d'avoir un tube de crème solaire à portée de la patte.
Et, je ne vous parle même pas des maîtres-nageurs pour girafes qui se doivent impérativement d'avoir le torse poilu.

- Pour terminer, je reproduisais le dessin avec quelques détails en moins sur une grande feuille qui était photocopiée et distribuée à l'ensemble du groupe afin qu'ils puissent chacun y apporter sa patte à l'aide de crayons de couleurs, de feutres, et autres craies ou pastels.
C'est principalement là que s'est déchaînée un tsunami de créativité.
Je vous le demande :  Avez vous déjà vu un Lapin montagnard LGBT ? Avez vous déjà croisé une girafe-zèbre aquatique ? Avez-vous déjà pris conscience que si on a pas de doigts (ce qui est hélas le cas des hippopotames femelles qui font du surf) et qu'on mange de la glace à le pistache, on se fait forcément des tâches partout ? Et ce n'est qu'un maigre aperçu.


Bientôt, je posterai quelques illustrations à colorier inspirées de ces interventions !
Enregistrer un commentaire