mercredi 14 octobre 2009

Pénélope, premiers jets...


Voici quelques croquis préparatoires à la réalisation de la gracieuse Pénélope.
Dans le dessin du dessous vous pourrez voir d'autres poses et idées de pistes qui n'ont pas eu de suite.
Vous remarquerez que la ressemblance avec la fameuse Mlle Garcia est plus prononcée, et qu'elle était moins volumineuse.

Je me permet d'ajouter une dernière chose, il me semblait utile de revenir sur un détail.
A la suite de quelques remarques (très minoritaires, mais quand même) sur le fait que la surcharge pondérale progressive de notre amie Pénélope (absolument rien à voir avec la tenace compagne d'Ulysse 31 !) pourrait laisser présager en certains esprits que je sois (odieux sois-je) du genre à me péter la rate à la vue d'une gr... heu... d'une personne victime de sur-poids.
Je tiens à rassurer ces personnes : ce n'est pas du tout mon cas.
J'ai de très bons amis et amies, des personnes pourvues à mon sens de très hautes et nombreuses qualités, qui sont gros comme des vaches !
Les juger par le biais de leur aspect physique ne m'a jamais titller l'esprit.
Passer du temps en leur compagnie sous entend, certes, quelques aménagements pratique, comme par exemple s'assurer que les chaises sont suffisamment larges et solides ; mais d'un point de vue nutritionnel, je peux vous assurer que les plus gros mangeurs de raclette ne sont forcément pas ceux que l'on croit !
Voilà pour ça.
Pour revenir à notre douce Pénélope, son sur-poids s'explique très simplement.
Avec tous ces bras automatiques qui sortent de partout pour lui apporter café, papier et que sais-je, c'est d'abord une victime du monde moderne et de son assistanat technologique !
Moi même qui suis en partie dessinateur, le fait de passer la journée, le dos courbé derrière un ordinateur, aurait tendance à reléguer mes abdominaux d'antan à de vieux souvenirs.
Donc, plus qu'une blague sur les gros, voyez y plutôt une satire moderne.
Sinon, tant pis.

Voilà.
Enregistrer un commentaire